Aujourd’hui, je vous présente “Vacherie Gavote“, le deuxième livre de l’auteur dignois connu sous le nom de « Coeur de Feu ».

Vacherie Gavote de Coeur de FeuCe livre est pour les amoureux de la langue française, de ses racines linguistiques ; pour les amateurs ou passionnés de faits authentiques, à la recherche ou non du sens de l’Histoire ; celle des manuels et celle cachée, interdite. Le sens de la vie. Une parabole que d’aucun dirait philosophique, en fait métaphore de la naissance puis de l’évolution du mot, de l’Art,
etc. vers l’épopée humaine ; votre passé, votre futur… plus ou moins proche.

Et les réponses aux trois éternelles questions : Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ?

Subtil, puissant, son style vivace sert des textes déroutants qui vous prendront à la gorge en une plongée sans retour indemne possible. Un voyage au coeur de l’humanité et de son pendant le plus mystérieux : l’autre Nature, qui vous habite depuis toujours. Un roman singulier pour les lectrices et lecteurs exigeants ; pour les curieux en quête de rareté… , d’absolu ; les non-dupes. Les libres. Ceux qui ne lâcheront pas.

Le point de vue de l’auteur :

“Concernant ce livre j’ai repris la thématique de la Gavoté (un néologisme que j’avais alors inventé (dans mon premier livre “L’École Dignoise” pour conceptualiser tout ce qui touche au monde gavot, son essence) que j’aborde maintenant de façon plus ou moins fictionnelle car tous les récits des chapitres sont basés sur des faits réels, historiques ; sont repris et développés les problématiques gavotes en général (le racinage à la terre ingrate, l’isolement, les tares, etc.) et plus particulièrement bas-alpines , avec la tragédie de 1851, le non-contentieux mistralien, etc.).
Ceux l’ayant déjà lu m’ont dit qu’il était poétique… mais à l’opposé d’un style doucereux ; plutôt « marqué au fer rouge » selon l’expression d’un des tout premiers lecteurs parisien m’ayant envoyé une lettre pour me donner son appréciation d’après-lecture.

Malgré l’utilisation de mots particularistes j’ai tenu à écrire en langue courante, évitant tout vocabulaire ou expressions littéraires. Je dois dire que je ne lis pas de romans, pas le temps ; si j’en ai la possibilité j’en lis les résumés ou les critiques. Aussi je pense que le style est original, et de ce point de vue nous pouvons vraiment parler de Poésie au sens étymologique du terme : du grec « poiein », créer ; créer une œuvre personnelle, hors des sentiers battus, qui à travers le prisme gavot traite en fait du rôle de l’Homme sur Terre, du sens de la vie.”

Le livre est déjà disponible dans tout le département des Alpes de Haute-Provence, à Paris, et quelques librairies de PACA.

VACHERIE GAVOTE aux éditions de la F.R.A.H.P.

ISBN : 978-2-9536907-0-5

par Florence

Laisser un commentaire



LAGOUTTE

7 ans ago

Bonjour,

Je reviens sur le Festival du livre à Colmars les Alpes le 7, 8 et 9 septembre……
Es-tu partant…?

04 92 31 92 23
06 81 25 60 75

Qui suis-je ?

Webmaster à l’Agence de Développement des Alpes de Haute Provence, j’ai par ailleurs une passion pour les livres et l’écriture.

Lectrice et amoureuse des Alpes de Haute Provence, j’anime ce blog sur les écrivains, les livres et l’écriture, pour faire découvrir ce beau département autrement

Loin d’être un blog littéraire, je partage simplement mes lectures d’écrivains du département tels que Jean Giono, Pierre Magnan, René Frégni, Alexandra David Neel, Maria Borrely… et vous présente de nouveaux auteurs.

Je vous invite aussi à découvrir ce département qui inspire tant d’écrivains !

Fan de Maria Borrely, des descriptions de Jean Giono, de Jean Proal… et toujours à l’affût de nouvelles écritures !

N’hésitez pas à donner vos avis et à partager vos lectures d’écrivains bas alpins !

Florence

Suivez-moi aussi sur Twitter : https://twitter.com/litterature04

Archives