Rencontre avec Bernard Nicolas, illustrateur de la bande dessinée Le Peuple de l’eau verte

Comme je vous l’ai annoncé dans un précédent article,  mercredi 20 juillet 2011, a eu lieu à Manosque, à la librairie spécialisée dans les bandes dessinées, Forum BD, le lancement de la BD “Le peuple de l’eau verte, L’esprit de l’ours (tome 1)” avec l‘illustrateur, Bernard Nicolas.

Le Conseil Général des Alpes de Haute-Provence et le musée de préhistoire des gorges du Verdon à Quinson étaient représentés lors de cette inauguration par Sylviane Chaumont, Conseillère Générale déléguée au musées départementaux des Alpes de Haute-Provence. Etait présente aussi l’éditrice Hélène Bonis, des éditions Le Sablier Editions de Forcalquier.

De gauche à droite, l’éditrice Hélène Bonis, l’illustrateur, Bernard Nicolas, Sylviane Chaumont, Conseillère Générale déléguée au musées départementaux et Sébastien de la librairie Forum BD

L’histoire de cette bande dessinée :

Le peuple de l'eau verte, Tome 1 : L'Esprit de l'ours (bande dessinée)Il y a 40 000 ans, sur les rives de l’eau verte du Verdon, Naï, une enfant Sapiens, est sauvée des griffes d’un ours par un inconnu Néandertalien… Malgré les différences qui les séparent, les deux enfants apprennent à se connaître mais sont vite rattrapés par les rivalités qui opposent leurs deux clans. Pourtant, tout peut changer car Ombre joue un rôle dont tous ne mesurent pas l’importance.

Il y a aussi avec la BD, une affiche qui reprend l’évolution de l’espèce humaine, conçue par le Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon de Quinson et de l’autre côté, la très belle couverture que vous pouvez voir ici, en grand format . Un beau poster recto verso pour une chambre d’enfant !

Les dessins de cette bande dessinée sont très jolis, on y voit notamment quelques paysages des Gorges du Verdon, qui ne semblent -presque- pas avoir changé !

L’histoire se passe il y a 40 000 ans, pendant la préhistoire, mais, comme si finalement, le temps n’existait pas, cette histoire me semble très actuelle. Elle parle de notre tendance à avoir peur de l’autre. Elle parle aussi de l’amitié, du respect de la différence, de la rencontre, de l’amour, du partage, de ce qui nous rassemble et nous fait grandir.

Et quel beau partage que cette rencontre dédicace avec Bernard Nicolas qui a illustré cette bande dessinée et qui a écris le scénario avec Jean Gagnepain.

Jean Gagnepain a été Conservateur du Musée de préhistoire des Gorges du Verdon, de 2001 à son décès en 2010, et a été à l’origine de cette BD. Il souhaitait éveiller la curiosité des enfants et des jeunes à connaitre notre passé et notre présent, pour préparer un avenir respectueux de tous.

Je pense que cette BD y contribuera.

Ce moment a été pour moi et pour les quelques personnes présentes qui connaissaient Jean Gagnepain, un moment d’émotion. Cette bande dessinée est comme une des traces qu’il laissera de son passage sur cette terre, comme les objets retrouvés dans les grottes préhistoriques qu’il a étudiées.

Bernard Nicolas illsutrateur en pleine dédicace

Bernard Nicolas illustrateur en pleine dédicace

Bernard Nicolas dédicace en dessinant l'ours de la BD

Bernard Nicolas dédicace en dessinant l’ours de la BD

Cette rencontre dédicace s’est déroulée dans cette librairie spécialisée dans les bandes dessinées à Manosque, Forum BD, gérée depuis 1 an et demi par Sébastien, un passionné de BD qui saura vous orienter dans vos choix !

Pour en savoir plus :

Et pour vous donner envie de venir, voici ce film sur le Verdon !

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *