Paysages croisés – Chansons, histoires, contes par Sergio Diotti et Daniel Daumàs accompagnés par Gaspard Doussière

Sur le thème du pays, de l’eau et du soleil, de la montagne et des plaines, de la liberté qui éclaire et inspire les hommes, leur travail, leurs joies et leurs peines. Des histoires, des chansons, des contes par Sergio Diotti et Daniel Daumàs accompagnés par Gaspard Doussière.

paesaggi incrociati – paysages croisés – païsages crosats

Des chansons, histoires, contes, en français, en provençal, en dialecte romagnol, en italien.

Dans le cadre d’un projet européen transfrontalier (PIT “Littérature et traditions orales, écrire le paysage”) piloté par la médiathèque départementale des Alpes de Haute-Provence.

Vous pourrez les entendre, les voir, les rencontrer :

à Moustiers-Sainte-Marie,  le samedi 12 février 2011 à 15 heures.
à la salle Plume (ancien presbytère)

à Barcelonnette, le mardi 15 février 2011 à 18 heures
à la médiathèque

Daniel Daumàs et Gaspard Doussière

Daniel Daumàs et Gaspard Doussière

Sergio Diotti

Homme de théâtre, marionnettiste et conteur italien, il poursuit la tradition du Fulesta, l’éternel errant colporteur d’histoires et de légendes. Sergio Diotti est de Cervia entre Rimini –la patrie de Fellini– et Ravenne –antique port de l’empire romain d’Occident– où il fait vivre le festival “Arrivano dal mare !”

“Sergio Diotti présente une Emilie-Romagne fellinienne, carnavalesque, où un diable d’opérette, un Saint Pierre bourru et une ribambelle de pitoyables personnages sont constamment floués par la ruse, la débrouillardise et l’intelligence des habitants de ce pays entre les Appennins et l’Adriatique”.  Robert Laplante  La Presse Montréal

Daniel Daumàs

“Quand j’entends Daumàs, j’entends la voix des miens, une voix qui vient de loin, trop loin, oubliée, les larmes m’en viennent aux yeux. Emotion des racines, du parler vrai, simple et sincère qui va droit au cœur par le chemin de la poésie. Ses mots sont posés là où ils doivent être, ils disent le retour à l’évidence : “Qui fait son pain fait la paix avec le monde”. Familier, quotidien et pourtant enchanteur, le chant de ses mots nous conduit au bonheur d’être. Quand j’entends Daumàs, je me dis que c’est moi qui parle, il me paraît alors facile d’être heureux et je le suis.”  Alain Grinda  écrivain et conteur

 

Gaspard Doussière

Jeune musicien populaire –c’est-à-dire autodidacte– joueur d’accordéon diatonique et de violon, il se passionne pour la musique, toutes les musiques : Muskar13 et son répertoire manouche, Tohu Bohu musique trad d’aujourd’hui, il accompagne depuis quelques mois Daniel Daumàs, son grand-père.

“La première note, c’est déjà la musique. Tout de suite, on est du voyage. Une trajectoire sinueuse, harmonique, ample, déchirante, douce, saccadée, généreuse. Accord vibrant entre le musicien et son public, immédiat. Symbiose saisissante entre le musicien et l’instrument. Il chante, il rit, il écoute, il pleure, il dit. Il est musique.”

Plus d’informations :

2 commentaires

  1. 7 février 2011

    J’aime beaucoup entendre Daniel Daumàs que j’ai découvert récemment. Il parle de nos racines et il me touche au coeur. Je vous recommande vivement ce spectacle !


  2. 11 février 2011

    J’y vais demain à Moustiers ! Je vous dirais comment c’était. Daumàs, gavòt, trobador provençau dau païs de Verdon.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *