Maxime de Riez entre l’histoire et la légende

Maxime de Riez entre l’histoire et la légende

Le titre complet de cet ouvrage est Maxime de Riez entre l’histoire et la légende. Dynamius le Patrice, Vie de saint Maxime, évêque de Riez et Fauste de Riez, Panégyrique de saint Maxime, évêque et abbé.

Ce livre est la traduction d’un texte rare, la Vita Maximi, document en latin écrit à la fin du VIe siècle, qui n’avait jamais était traduit en français, et le Panégyrique de saint Maxime avec une traduction nouvelle.
Le travail de cinq chercheurs (spécialistes de lettres classiques, d’histoire et d’archéologie) sur plusieurs années : Pascal Boulhol et Paul-André Jacob, avec la collaboration de Philippe Borgard, Jean Guyon et Marc Heijmans.

Maxime de Riez

Importante figure monastique et épiscopale en cet « âge d’or » que fut le Ve siècle pour la Provence, Maxime de Riez (évêque de 434 à sa mort autour de 460) serait pratiquement un inconnu s’il n’avait eu deux hagiographes dans les cent-trente ans qui suivirent son décès : d’abord son célèbre contemporain Fauste, qui lui succéda deux fois (comme abbé de Lérins, puis comme évêque de Riez, dans les Alpes de Haute-Provence) ; et bien plus tard, dans les années 580, l’ambitieux laïc Dynamius de Marseille, patrice et gouverneur de Provence.

Maxime de Riez entre l’histoire et la légende. Dynamius le Patrice, Vie de saint Maxime, évêque de Riez et Fauste de Riez, Panégyrique de saint Maxime, évêque et abbé. Les deux textes (un Sermon panégyrique et un récit relevant du genre Vita et miracula), sont donnés en latin et en français avec une traduction originale et richement annotée, précédée d’une introduction générale et suivie de documents annexes. Ces documents présentent à la fois les auteurs, le contexte historique et le contenu.

Ce travail collectif ‒ qui se situe au carrefour de l’histoire littéraire et doctrinale, de l’hagiologie, de l’histoire et de l’archéologie ‒ contribue à faire revivre une culture et une spiritualité particulièrement riches, celles de la Provence de l’Antiquité tardive, durant la période lérinienne et « semi-pélagienne », où la pensée de Jean Cassien exerça un grand ascendant, puis à l’époque mérovingienne, où l’influence de Césaire d’Arles se révéla tout aussi profonde.

L’étude bénéficie en outre de l’éclairage que projettent, sur les realia évoqués dans les textes, les acquis de la recherche archéologique riézoise, en plein renouveau depuis une quinzaine d’années. 

Les auteurs

L’éditeur

Ce livre est une coédition Aurorae Libri avec Les Amis du Vieux Riez.
Fabrice Philibert-Caillat est le libraire-éditeur de la maison d’éditions Aurorae Libri. Aurorae Libri, à Valensole, est spécialisée dans les livres anciens, textes rares & illustrés modernes.

Commander le livre Maxime de Riez

Collection «Rive gauche», vol. 2. ISSN 2267-6554. ISBN 9782917221174. Parution mars 2014

  • Sur le site de l’éditeur
  • par email contact@auroraelibri.com
  • chez l’éditeur, sur rendez-vous, dans le vieux village de Valensole – Tél : 06 22 50 73 41
  • auprès des Amis du Vieux Riez à Riez – Tél : 04 92 77 80 45

Découvrir Riez

  • Après cette lecture de la vie de Maxime de Riez, vous aurez probablement envie de découvrir Riez !
    Pour commencer votre balade, voici quelques photos…

 

Mot(s) clé(s) associé(s):

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *