Ma part d’évidence de Marie De Solemne

Ma part d’évidence de Marie De Solemne

Dans Ma part d’évidence, Marie De Solemne donne un témoignage touchant, dans lequel elle parle de son expérience de mort imminente (EMI) qu’elle a vécû à 25 ans et qu’elle a gardé sous silence pendant 30 ans.

Son écrit, intime, évoque sa mort clinique suite à une chute de cheval. Elle parle du bien être qu’elle a ressenti alors, de la rencontre qu’elle a fait de “l’autre côté” mais aussi de son retour accompagnée… En effet, elle est restée en contact avec ce qu’elle nomme son Partenaire Intérieur,  un “ange gardien”, qui la guide depuis 30 ans dans sa vie quotidienne.

Cette expérience fut telle qu’elle a complètement bouleversé sa vie. Elle a entrepris des études dans divers domaines comme la philosophie, les sciences humaines, jusqu’à obtenir plusieurs doctorats et maîtrises tout en travaillant pour un grand laboratoire…

Elle est devenue joyeuse, bienveillante, toujours en recherche pour s’améliorer, pour pouvoir un jour partager sa connaissance et enseigner à son tour, tout ce qu’elle a appris de la vie et de son Partenaire Intérieur : mettre en oeuvre le verbe Aimer…

Pour les personnes sensibles, je pense qu’elles trouveront dans ces pages de belles confirmations de ce qu’elles ressentent… et pour les autres, peut être plus sceptiques, un brin de curiosité, d’ouverture du coeur et d’esprit, leur permettra de découvrir un chemin de vie étonnant !

Le résumé

Le jour de ses 25 ans, Marie de Solemne, alors cascadeuse à cheval, subit un grave accident lui provoquant un arrêt cardiaque et 7 jours de coma. Elle vécut alors une expérience de mort imminente d’une richesse exceptionnelle.

Ma part d'évidence de Marie De Solemne

Pendant son EMI, Marie de Solemne reçut un tel foisonnement de connaissances enveloppé d’une telle intensité émotionnelle que cela bouleversa radicalement le cours de sa vie ! Si cette EMI est prodigieuse, c’est que Marie de Solemne ne revint pas seule de « l’Autre-Monde » !
L’Entité qu’elle rencontra dans la Lumière la suivit lorsqu’elle réintégra son corps, puis resta en contact avec elle durant toute son existence – elle devint son Partenaire Intérieur qu’elle nomma Ilça.

Dans cet ouvrage percutant, après 33 ans de silence total, Marie de Solemne ne dévoile pas seulement son EMI, mais aussi les épreuves qui bouleversèrent toute sa vie : comment, grâce à Ilça, de cascadeuse brutale et sans culture elle devint joyeuse, bienveillante, multi-diplômée en sciences humaines et surtout apprenante assidue et humble du verbe Aimer.
La continuelle présence généreuse d’Ilça lui permit de traverser les lourdes épreuves semées sur son chemin, qu’elle révèle sans fard dans cet ouvrage et qui furent aussi nombreuses qu’éprouvantes.

L’écriture fluide, le tempo serré et la narration à la troisième personne en font un témoignage précieux où un étincelant mystère tisse le suspense d’une vie en marche et où il est montré que la conscience humaine peut aisément se libérer du corps afin de se nourrir de toute la Connaissance et de tout l’Amour que recèle l’Autre-Monde.
Marie de Solemne nous offre ainsi sa Part d’Évidence au coeur d’une Lumière sans nom où apprendre à Aimer est le seul travail demandé.

L’auteur

Philosophe, psychosociologue, psychothérapeute, écrivain et essyaiste, Marie de Solemne se consacre depuis de nombreuses années à l’écriture d’ouvrages portant sur la connaissance de soi et la relation à l’autre.

Après avoir vécu plus de 20 ans dans les Bouches du Rhône, Marie de Solemne habite dans les Alpes de Haute-Provence, dans la montagne de Lure depuis 10 ans, “un lieu paisible de toute beauté”. C’est là qu’elle écrit, “dans cet écrin de forêt si propice à l’inspiration”. Elle y exerce aussi son activité de thérapeute par téléphone et Skype.
Elle m’a confiée “qu’aujourd’hui, elle ne changerait de lieu de vie pour rien au monde”. 

Spécialiste en Développement Personnel et Connaissance de Soi – Gestion du stress et des conflits, elle utilise une méthodologie unique fondée sur la Technique Socratique et spécialement créée à partir de ses 3 disciplines capitales : Philosophie, Psychologie et Sociologie, afin de répondre aux questions et difficultés majeures de notre société du XXIe siècle (mutations des familles, évolution des sentiments et de l’équilibre des couples, tradition oubliées ou dépassées, exigences et compétitivités professionnelles stressantes, anxiogènes et déstructurantes.

Pour en savoir plus sur Ma part d’évidence

Mot(s) clé(s) associé(s):

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *