Fête du vent à Puimoisson

Je viens de prendre connaissance de la Fête du Vent qui a lieu le dimanche 5  juin 2011 à Puimoisson. J’ai décidé de vous en parler car j’ai trouvé son origine très sympathique et liée à un auteur du département, Maria Borrely.

Cette journée est née d’une animation sur le livre “Sous le Vent” de Maria Borelly : livre qu’elle a écrit quand elle enseignait à Puimoisson.

A partir de cela  les organisateurs ont mis en place cette Fête liée au vent, depuis 3 ans.

La conteuse Flora BergerLa veille, le samedi 4 juin à partir de 19h30, est organisé un repas spectacle animé par Flora Berger. Elle va conter des galéjades provençales et chanter en langues d’oc (Provençal etc…). Ambiance villageoise et sympathique.

Voici le programme de la journée de dimanche :

A partir de 11 h

Animations, expositions et informations :

  • Planeur
  • Montgolfière
  • Cerfs volant
  • Planète bulles
  • Stands d’objets à vent
  • Ateliers gratuits pour les enfants
  • Manège musical à pédales
  • Avec le centre de loisirs : Objets volants créés par les enfants

De 11 h à 12 h et de 16 h à 17 h

  • Concert accordéon avec DINO NEGRO

A 16 h

  • Grand lâché de ballons gratuits

Possibilité de manger sur place : Pizzas, Taboulé, Salades diverses, Viandes rôties, Tartes

L’inscription à la soirée se fait auprès d’Anny Cotta 04 92 74 54 26 – anny04@hotmail.fr

Découvrir les contes de Flora Berger

Florence

Partager cet article

Mot(s) clé(s) associé(s):

3 commentaires

  1. ANNY COTTA
    30 mai 2011

    Un grand merci pour avoir diffusé c’est article sur une manifestation qui nous tient à coeur.


  2. 4 mai 2015

    Habitant Puimoisson depuis quelques années, je sais qu ‘il y a une fête du vent Il y a trois ans d’ailleurs , le vent fut si fort que l ‘envol du montgolfière au bout du village fut annulé et il a plu tant que les enfants qui devaient fabriquer des cerfs volants durent être très peu nombreux C ‘etait donc la 1ere fête du vent . Réusie en un sens , le vent souffla si fort que rien ne put se passer ou presque . les anciens ne se seraient jamais risqués à organiser une telle fête Ils craignaient ce vent qui entrait dans les maisons et rendait fou nous dit on d ‘ ou les suicides . mais aujourd ‘ hui avec le double vitrage , on ne craint plus le vent mais dehors il est encore tout puissant
    Puimoisson, pays du vent
    ” Sous le vent ” de Maria Borrély , une histoire de pauvres gens et d’amour quand les enfants jouaient dans le ruisseau et que des masures et granges sortaient des plaintes . Mon village il y a moins de 100 ans .
    Le vent continue de souffler Pas besoin de fête pour voir s’envoler les parasols à rattraper , des tuiles se soulever et l ‘antenne de télé tourner . Le vent est resté puissant .


  3. 5 mai 2015

    Une précision : C ‘est grâce à la préface d’ un des livres de Maria Borrély, celui publié après sa mort, je crois , que j ‘appris que Puimoisson portait le triste nom de village des suicidés . Cela ne se dit plus mais est connu de certains, je ne pense pas qu ‘on s’y suicide davantage qu ‘ailleurs aujourd ‘ hui mais , du temps de Maria, avant – guerre , oui , d’ou ce triste label totalement injustifié aujourd ‘ hui .Mais le vent continue de sévir . Nul ne maîtrise encore les éléments . ” Sous le vent ” que se passe -t- il ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *