Court-métrage “L’eau à la rue” à Annot

Je vous présente aujourd’hui non pas un livre mais un film qui se déroule en Haute-Provence inspiré de faits réels historiques…

La présentation du pilote du film “L’eau à la rue”, écrit et réalisé par Eric Gudenkauf (réalisateur-scénariste) et Jean Louis Damon (auteur-scénariste) se déroule à Annot le vendredi 24 février 2012.

L’auteur scénariste Jean-Louis DAMON est historien du pays d’Annot, auteur de nombreux livres, il enseigne le provençal gavot.

Le réalisateur Eric Gudenkauf, est cinéaste, journaliste et enseignant formateur. Il a des attaches à Castellet-les-Sausses.

Ce court-métrage a été réalisé pour servir de vitrine auprès des professionnels afin de produire le long métrage.
Cette comédie dramatique est tirée de faits réels d’archives et nous fait découvrir la Haute-Provence de la fin du 19ème siècle à la guerre de 1914.

Court-métrage "L'eau à la rue" à Annot

Court-métrage "L'eau à la rue" à Annot

Synopsis du film :  L’eau à la rue – L’aigo pèr carriero

Dans cette bourgade de Haute Provence, le temps s’écoule au rythme des saisons. Nous sommes en 1896, et la vie d’un homme, Jules Reybaud, va être bouleversée par l’arrivée d’une lettre d’Espagne, qui révèle un secret qu’il ne doit partager avec personne.

Une malédiction reçue alors qu’il avait à peine 10 ans, l’endurcira pour la vie. Issu d’un milieu paysan, ce boucher d’une soixantaine d’années, opiniâtre et honnête, vit avec sa femme et ses trois enfants à Annot.

Il a réussi, grâce à son charisme et son travail acharné, à gravir l’échelle sociale et à s’établir commerçant. Si dans sa famille, nombreux sont les secrets de chacun, il doit conserver le sien pour lui tout seul, jusqu’à sa mort.

Sa méfiance grandissante le poussera dans des manœuvres tortueuses et paranoïaques, envers ceux qui parfois, souhaitent le protéger et l’aider.

Au cours de cette période historique charnière, Jules, en républicain convaincu, assiste aux côtés d’une paysannerie réservée et d’une bourgeoisie commerçante, aux balbutiements d’un tourisme prometteur et aux premières luttes sociales ouvrières.

C’est le temps des bagarres politiques, des fêtes religieuses et païennes, du chantier titanesque du chemin de fer et ses immigrés piémontais qui s’intègreront, des défilés au lupanar et de la grande boucherie de 14-18…

La cité montagnarde saute, en une génération, de plusieurs siècles.

Mais seul son secret le hante et le possède. La vie pourra-t-elle lui faire cet ultime cadeau, celui de pouvoir partager son trésor avec son petit-fils Gustave ? N’est-il pas déjà trop tard ? Devra-t-il emporter, comme l’exige la lettre, son secret jusque dans sa tombe ?

C’est toute l’intrigue haletante de cette saga romanesque et historique, tirée d’archives, et ponctuée par cette eau courante, salvatrice et purificatrice, qui nettoie les rues, les corps et les âmes.

Venez nombreux… Annot le vendredi 24 février 2012 à 20h30

Soirée présentée par les auteurs : Réalisateur-scénariste Eric Gudenkauf / Auteur scénariste Jean-Louis Damon

Pour tout savoir sur cette belle aventure :

Florence

Rue du Village dAnnot

Rue du Village d'Annot

Mot(s) clé(s) associé(s):

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *