Colline Jean Giono

J’ai découvert Giono à l’adolescence et je l’ai lu, ou plutôt dévoré à cette époque de ma vie. J’avais commencé par lire ces premiers écrits, qui m’avaient vraiment touchés. Le temps est passé ! En tenant ce blog, j’ai eu envie de le relire pour voir comment je pourrais vous en parler aujourd’hui.

J’ai donc relu ces premiers écrits. Colline, le premier roman de la trilogie de Pan, suivi de Un de Baumugnes et de Regain, de Jean Giono, cet écrivain, né à Manosque et qui n’a guère quitté sa ville natale, durant toute sa vie, sauf peut être par ces écrits.

Colline Jean Giono

Couverture du livre Colline Jean GionoColline, je crois que ce livre est intemporel. C’est une histoire simple, d’homme. L’histoire est très belle, c’est le lien entre l’homme et la nature. Le lien perdu et le lien retrouvé. Le fait que tout est lié dans ce monde est décrit dans ce livre. On y voit, sublimé par l’écriture de Giono, la façon dont les paysans vivaient ce lien.

D’aucun dirait que c’est terre à terre. Et bien, oui, c’est le lien qui unit l’homme à toute chose, à la terre, au soleil, ici à l’eau, à la source. La source, quand elle coule, est source de vie, mais quand la source s’arrête, qu’elle ne coule plus, elle amène la discorde, la peur, la mort.

Car l’eau, la source, est le centre du village, c’est le lien, le lieu de rencontre entre les habitants. Mais un homme est en train de mourir et la source meurt avec lui. Le village est tendu. Les hommes se déchirent.

Mais au delà de la discorde, les hommes retrouvent le chemin de la paix, de l’entraide et miracle, la source coule à nouveau, et la vie revient avec elle.

J’espère que vous aurez autant de plaisir que moi de lire ou de le relire Colline. J’espère vos avis avec impatience !

Pour en savoir plus

Quelques photos des Alpes de Haute-Provence

qui me font penser aux écrits de Jean Giono… notamment à Colline Jean Giono

Un plateau aride et pourtant cultivé par l’homme…

Paysage de lavande et montagne en fond Colline Jean Giono

L’eau, élément de vie, canalisée par l’homme…

L'eau, fontaine de vie Colline Jean Giono

La vie qui s’accroche…

Racines d'arbre sur le chemin Colline Jean Giono

Écrit par Florence le 13 avril 2011
Laisser nous votre avis... 6 commentaires

Laisser un commentaire



Amélie

il y a 9 ans

Merci, cela me donne une folle envie de relire Giono ! et vos photos sont superbes !!!

Florence

il y a 9 ans

Merci Amélie.

Gisou

il y a 9 ans

Superbe article. Celà me donne moi aussi envie de relire Giono.

Pour découvrir Giono, je vous propose aussi ce lien intéressant où vous pouvez découvrir différents site sur Giono.

http://pages.infinit.net/poibru/giono/gionlien.htm

La Haute-Provence, Manosque et ses environs sont à découvrir à l’infini.

http://www.manosque-tourisme.com

Florence

il y a 9 ans

Merci Gisou pour ces liens très intéressants sur Giono et sur Manosque.

Lubrano

il y a 9 ans

Je n’ai pas encore lu ” colline ” mais je vais m’y mettre.
Belles photos!

Florence

il y a 9 ans

Merci Lucien ! Bonne lecture alors !

Qui suis-je ?

Webmaster à l’Agence de Développement des Alpes de Haute Provence, j’ai par ailleurs une passion pour les livres et l’écriture.

Lectrice et amoureuse des Alpes de Haute Provence, j’anime ce blog sur les écrivains, les livres et l’écriture, pour faire découvrir ce beau département autrement

Loin d’être un blog littéraire, je partage simplement mes lectures d’écrivains du département tels que Jean Giono, Pierre Magnan, René Frégni, Alexandra David Neel, Maria Borrely… et vous présente de nouveaux auteurs.

Je vous invite aussi à découvrir ce département qui inspire tant d’écrivains !

Fan de Maria Borrely, des descriptions de Jean Giono, de Jean Proal… et toujours à l’affût de nouvelles écritures !

N’hésitez pas à donner vos avis et à partager vos lectures d’écrivains bas alpins !

Florence

Suivez-moi aussi sur Twitter : https://twitter.com/litterature04

Archives