Balades littéraires autour de Jean Giono

Vous souhaitez découvrir ou redécouvrir l’oeuvre de Jean Giono dans le terroir qui l’a inspiré… Voilà ce que propose  le Centre Jean Giono de Manosque au travers des balades littéraires.

Pause Lecture lors d'une randonnée litteraire autour de Jean GionoVous allez parcourir et découvrir les paysages sauvages de la Haute-Provence, pénétrer la sensibilité et l’œuvre d’un écrivain nourri du pays natal.

Les itinéraires choisis traversent les sites qui ont marqué Jean Giono, où il a séjourné et fréquenté paysans et bergers. Au cours des balades, des pauses sont mises à profit pour lire des textes de l’auteur et évoquer sa vie et son œuvre.

Toutes les balades sont encadrées par des accompagnateurs diplômés d’État et bons connaisseurs de l’œuvre de Jean Giono.

Voici les dates des randonnées de l’été 2011 :

  • Samedi 16 juillet –  Tanaron et le thème de la pierre
    Pierre qui est l’élément dominant de cette balade : du village en ruine de Tanaron à la lame de Facibelle, immense muraille de pierre dressée à la verticale par les plissements géologiques, et au pied de laquelle coule une jolie cascade, en passant par les innombrables fossiles qui jalonnent le chemin (nous sommes dans la réserve géologique). En fin de balade, halte au bord des eaux cristallines du Bès.
  • Samedi 30 juillet  – Les gorges de Buoux
    Cette vallée secrète, au cœur du Luberon, est protégée du soleil d’été par les frondaisons des arbres et de hautes falaises. Peuplée depuis le paléolithique, elle offre encore de nos jours les surprenants habitats troglodytiques qui font le charme de Sivergues.
  • Jeudi 11 et vendredi 12 août  –  Peindre la Haute-Provence de Giono – La vallée de l’Ubaye
    Petites balades littéraires avec Jean-Louis Carribou du Centre Jean Giono
    Ateliers de peinture avec André Barbier, professeur à l’école des Beaux Arts de Digne-les-Bains
    Les deux journées se dérouleront dans des sites différents de la vallée de l’Ubaye.
  • Lundi 15 août – Les crêtes de Lure
    Cette balade aérienne, entre crêtes et alpages, sera l’occasion d’évoquer le monde des bergers cher à Giono, avec ses personnages hauts en couleur et pleins de sagesse, et de croiser, peut-être, l’un des troupeaux toujours présents en estive dans la montagne.
  • Samedi 20 août – Saint Laurent et les moyennes gorges du Verdon
    Saint Laurent du Verdon, minuscule village au cœur du « triangle de la truffe » sera le point de départ de la balade et des histoires racontées par Giono.

Si vous êtes intéressé, l’inscription est obligatoire auprès du Centre Jean Giono.

Pour plus d’informations, le détail de chaque sortie et pour vous inscrire :

Centre Jean Giono à Manosque

Dominique ROMERA – randos.litt@wanadoo.fr

Office de tourisme de Manosque

Contadour Centre Jean Giono

Paysage du Contadour Centre Jean Giono

Florence

Partager cet article

5 commentaires

  1. Claude
    12 juillet 2011

    La lame de Facibelle est une très belle idée de randonnée. C’est vraiment un lieu exceptionnel et en effet, depuis le village de Tanaron, il y a un tas de fossiles, c’est magnifique ! Je ne savais pas que ces lieux avaient inspiré Jean Giono.
    Je crois savoir en revanche que Pierre Gassendi y a promené… il y a d’ailleurs près de Tanaron, le rocher Gassendi… où il fit des observations la nuit…


  2. 13 juillet 2011

    C’est vrai Claude que cette balade est magnifique ! Avec des lectures de Jean Giono, cela doit être encore différent ! En ce qui concerne le rocher de Gassendi, Pascale a fait un bel article sur son blog dans lequel elle en parle : http://www.rando.alpes-haute-provence.fr/le-village-de-tanaron-et-le-rocher-gassendi/


  3. Bleu
    13 juillet 2011

    Aimer la lecture c’est aimer la marche!
    lire et marcher c’est rêver


  4. Chris
    13 juillet 2011

    Quelle belle idée d’allier la randonnée avec la littérature. On doit découvrir ces endroits avec un autre œil…


  5. 13 juillet 2011

    Ce week-end, j’ai parcouru le sentier de la lame de Facibelle. Lieu superbe et fascinant. “Parcourir et découvrir les paysages sauvages de la Haute-Provence, pénétrer la sensibilité et l’œuvre d’un écrivain nourri du pays natal” doit être intéressant.
    Merci pour l’information, je vais y aller.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *