Ce soir (4 septembre 2012 ) à 20h45 sur France 3, ne ratez pas le téléfilm inspiré de l’oeuvre de Pierre Magnan « Le secret des andrônes ». Réalisé par Bruno Gantillon, ce téléfilm est la 8ème  adaptation sur grand  ou petit écran de l’écrivain provençal disparu cette année. « Le Secret des  andrônes » a été tourné  pour France 3 dans le […]

0

Pour saluer Magnan se veut un hommage rendu au romancier Pierre Magnan, né à Manosque, ami de Jean Giono et auteur, entre nombreuses autres oeuvres, de  Pour saluer Giono. C’est au tour de Pierre Magnan d’être salué … Les auteurs du livre, Flore Naudin et Pierre Chavagné, se sont entretenus de longues heures avec l’écrivain, […]

0

J’ai enfin pu dévorer « Elégie à Laviolette » !!!! Toujours aussi passionnant et prenant. Un seul petit regret (en bonne bas-alpine chauvine) : l’histoire se déroule dans les Hautes-Alpes et non dans les Alpes de Haute-Provence. A ce petit détail près, il n’y a qu’un mot à dire « merci » Monsieur Magnan.   Carole

0

Pierre Magnan viendra dédicacer son dernier roman « Elégie à Laviolette« , le samedi 3 juillet 2010 à la Maison de la Presse de Digne les Bains, de 9h30 à 12h30. D’autres dates pour rencontrer Pierre Magnan cet été dans le département des Alpes de Haute-Provence : Vendredi 16 Juillet 2010 à Saint Paul en Ubaye – […]

0

Diffusion ce soir (25 mai 2010) sur France 3 à 20h35 du téléfilm « Le Sang des Atrides » (avec Victor Lanoux) , adapté du roman de Pierre Magnan. L’histoire dans le roman se déroule à Digne, mais certaines scènes du film ont été tournées dans le secteur de Forcalquier en janvier 2010. par Carole

3

Le Commissaire  Laviolette est enfin de retour ! Pierre MAGNAN nous dévoile son dernier roman : « Elégie à Laviolette » et la renaissance de ce même Laviolette qui avait trouvé la mort dans un précédent ouvrage. Après de nombreux courriers de lecteurs mécontents de cette disparition, Pierre MAGNAN a trouvé le moyen de le faire revenir. […]

0

J’ai découvert Pierre Magnan  grâce à ma sœur, insatiable lectrice, qui m’a dit un jour : « lis ce livre, je suis sure que tu vas aimer ». J’ai ainsi commencé sans grande conviction « La maison assassinée ». L’effet a pour ainsi dire été fulgurant. Dès les premières pages, cette impression d’être plus que […]

2