Les Reculas de Maria Borrely

Les Reculas de Maria Borrely

Si vous suivez ce blog depuis un certain temps, vous savez mon grand plaisir pour les textes de Maria Borrely… Aujourd’hui je voulais vous parler de son deuxième roman « Les Reculas », publié en 1936 et réédité en 2010 par les éditions Parole.

En 1909, à 19 ans, Maria Borrely prend son premier poste d’institutrice dans le hameau de Certamussat, dans les Basses-Alpes, à 1600 m d’altitude.

Ce séjour en montagne au bord de l’Ubayette, affluent de l’Ubaye, va marquer la jeune femme qui vient de la ville. Il donnera naissance au roman Les Reculas.

Elle y évoque la vie rude d’un hameau de montagne qui passe l’hiver. Avec toute cette neige alentours, les habitants sont reclus dans leurs maisons. Ils se retrouvent dans les granges des maisons, où sont parqués les animaux et où il fait chaud. Le travail de tout le village, le temps qui passe lentement.

Le froid, le soleil qui ne se montrera pas pendant quelques mois… si longtemps.

Couverture du roman Les Reculas de Maria Borrely

Et le printemps qui revient avec cet instant de soleil, cet espoir que le plus dur est passé et que la vie continue… Et avec l’espoir, l’amour, la folie qui prend tout le village…

La lecture de ce livre est une parenthèse. On replonge dans un monde qui n’est pas si lointain de nous, mais qui parait à des années lumières.

La poésie de l’écriture de Maria Borrely et la dureté de ce qu’elle évoque remue le lecteur, qui ne sort pas de ce livre indifférent, comme d’aucun livre de Maria Borrely. En tout cas, c’est l’effet que cela me fait.

Et vous que pensez-vous des livres de Maria Borrely ?

Et voici quelques images de la Haute-Ubaye dont parle Maria Borrely dans ce roman :

Handiski nordique à Larche en Haute-Ubaye

Handiski nordique à Larche en Haute-Ubaye

Larche en été Haute-Ubaye

Larche en été Haute-Ubaye

Si vous souhaitez acheter le livre, vous pouvez le commander à l’éditeur, un « petit éditeur dans le Verdon » : Parole Editions

Vous pouvez aussi retrouver d’autres articles sur Maria Borrely.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *