Le grand marin de Catherine Poulain

Le grand marin de Catherine Poulain

Le grand marin de Catherine Poulain est paru en février 2016 aux Editions de l’Olivier. Ce livre nous fait suivre Lili qui quitte Manosque… et nous emmène jusqu’en Alaska, The Last Frontier, la dernière frontière, pour pêcher mais aussi se faire accepter parmi les hommes, vivre la vie des marins, les bars…

L’auteur, car Lili n’est pas un personnage inventé, n’est peut être pas simplement allée jusqu’à la dernière frontière terrestre (ou maritime…) mais aussi jusqu’au fond d’elle même pour trouver tant de ressources et de force… Elle a découvert que le corps s’adapte à l’effort, il devient puissant et endurant, et qu’elle avait en elle des richesses insoupçonnées.

Catherine Poulain a toujours écrit dans des carnets, des notes, des scènes de pêche pour ne pas oublier… et ce livre est un hommage à tous ces hommes et ces femmes qui cherchent un sens à leur vie dans ce travail si épuisant et dangereux, dans ce face à face avec les éléments et la mort, pour se sentir pleinement vivant.

Elle décrit la recherche d’un emploi, de ce bateau qui l’accepterait, l’apprentissage difficile du travail à bord, l’épuisement, les éléments, mais aussi la cohabitation rugueuse avec les hommes. Puis au retour des pêches, l’amitié, le bar, c’est la famille de ces hommes qui sont pratiquement toujours seuls. Leurs passages d’une « addiction à une autre »…

Lili a aussi rencontré l’amour, le grand marin, celui qui m’a fait pensé à L’Albatros de Baudelaire. Le grand marin n’est dans son élément que sur la mer, et à terre, il se perd, il n’est plus lui-même, il fait peur…
Cette femme libre, ne fait aucun compromis… Jusqu’à préférer dormir dans un vieux truck abandonné… Mais je ne vous en dit pas plus… sauf que je vous invite à le lire !

Catherine Poulain nous offre dans ce premier roman, dans un style vif, corrosif, à la fois brutal et poétique, une belle leçon de vie. Elle qui dit que « tout est possible ».  Un grand coup de coeur !

L’histoire Le grand marin

Le grand marin de Catherine PoulainUne femme rêvait de partir.
De prendre le large.
Après un long voyage, elle arrive à Kodiak (Alaska). Tout de suite, elle sait : à bord d’un de ces bateaux qui s’en vont pêcher la morue noire, le crabe et le flétan, il y a une place pour elle. Dormir à même le sol, supporter l’humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, la peur, les blessures…
C’est la découverte d’une existence âpre et rude, un apprentissage effrayant qui se doit de passer par le sang. Et puis, il y a les hommes. À terre, elle partage leur vie, en camarade.
Traîne dans les bars.
En attendant de rembarquer.
C’est alors qu’elle rencontre le Grand Marin.

L’auteur Catherine Poulain

Catherine Poulain commence à voyager très jeune. Elle a été, au gré de ses voyages, employée dans une conserverie de poissons en Islande et sur les chantiers navals aux U.S.A., travailleuse agricole au Canada, barmaid à Hong-Kong, et a pêché pendant dix ans en Alaska. Elle vit aujourd’hui entre les Alpes de Haute-Provence et le Médoc, où elle est respectivement bergère et ouvrière viticole. Le Grand Marin est son premier roman.

Les prix

  • Le prix Mac Orlan 2016 a été décerné à Catherine Poulain, le 17 mars 2016 au salon Livre Paris.
  • Le grand marin fait partie des quatre ouvrages sélectionnés pour le Goncourt du premier roman qui sera dévoilé le 9 mai 2016, par l’Académie Goncourt.
  • Le grand marin est aussi sélectionné parmi les 10 livres choisis pour le Prix du Livre Inter qui sera dévoilé le 6 juin 2016.

Pour en savoir plus

Mot(s) clé(s) associé(s):

2 commentaires

  1. 12 mai 2016

    Les prochaines rencontres dédicaces 2016 dans les Alpes de Haute-Provence :

    – Le 19 mai à Forcalquier, à 19 heures, à la librairie La Carline à Forcalquier.
    – Le 20 mai à Reillanne, à 18 heures, à la librairie Regain.
    – Le 24 mai à Gréoux-les-Bains, à 18 heures, à la librairie Histoire de lire.
    – Le 25 mai à Barcelonnette, à 11 heures, à la librairie Imaginez.
    – Le 26 mai à Lurs, à 19 heures, à la librairie L’Arbousier.
    – Le 7 août à Riez, au salon la Ruche des mots avec la librairie Jaubert.


  2. artigues
    2 juillet 2016

    Jaimerais vous rencontrer, dans le medoc ou a manosque, j ai votre livre . Votre force de caractere m enchante et votre vie m eblouit. C est tout.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *