Biographie de Maria Borrély par sa belle fille

Biographie de Maria Borrély par sa belle fille

La belle-fille de Maria Borrély, Paulette Borrély, a publié « Maria Borrély – 1890-1963, la vie passionnée d’un écrivain de Haute-Provence », véritable hommage à celle qui fut sa belle-mère.

Biographie fidèle de Maria Borrély, tour à tour institutrice, résistante, romancière …  Paulette Borrély  nous fait découvrir la vie de l’écrivain au travers de textes épurés et concis alimentés de photos, lettres et documents officiels.

Le livre est publié aux éditions Paroles. Vous pouvez l’acheter en ligne.

Pour les amateurs de Maria Borrely, comme moi, je vous recommande ce livre qui permet de connaître un peu mieux la vie de cet auteur !

Mot(s) clé(s) associé(s):

3 commentaires

  1. Michèle REYMES
    25 mai 2013

    Merci pour cette belle information, je vais m’empresser de l’acheter et le lire
    Bien cordialement
    Michèle Reymes
    http//: jeangiono.blogspot.com/


  2. 2 mars 2015

    Maria Borrély n ‘a -t- elle pas été romancière avant d ‘être résistante c’est à dire avant la guerre et n ‘a -t- elle pas VOULU ne plus être éditée rompant avec son brillant éditeur, Gallimard , Les trois romans connus d’elle ont été publiés après sa mort . pourquoi a -t- elle cessé d’écrire ou du moins a refusé d’être éditée après trois succès ? Le dernier Les Reculas ( 1933 je crois de mémoire )
    On l ‘a décrite comme une anarchiste – mystique ; Amie de Giono , publiée chez NRF , pourquoi s’est elle séparée du monde de l ‘édition de son vivant ? Qu ‘a -t- elle écrit depuis qui n ‘ait pas été publié ? Elle a dit qu ‘elle travaillait à une oeuvre . … une oeuvre inachevée . A -t- elle souhaité un moment de la faire publier et porter au public ou porter son questionnement : pourquoi écrit on , est – on compris ? se comprend – on soi – même ? Tout n ‘est il pas détourné selon la perception de chacun ? Des questions simples d’écrivain .


  3. 3 mars 2015

    Puisque mon commentaire n ‘est pas encore sorti , j ‘ajoute une correction à ses termes . J ‘ai écrit  » les trois romans connus d’elle ont été publiés après sa mort .  » Je voulais dire rEPUBLIES car les trois romans connus
    Sous le vent, 1930,
    le dernier feu , 1931,
    Les Reculas 1932 sont tous parus chez Gallimard à la NRF

    et c’est bien de republication qu ‘il s’agit , après sa mort .

    Maria Borrely a cessé d’être publiée l ‘a refusé, rompant avec son éditeur en 1933 . pourquoi ? refusant , où ai je lu cela ,dans le no spécial des Annales de Provence de 1990 consacré à cet auteur ou ailleurs , qu ‘elle refusait toute édition . Elle continua cependant d’écrire et resta une syndicaliste active .
    D ‘autres écrivains de la région avaient les mêmes positions : Lucien Jacques , peintre et poète , anarchiste, ami de Giono lui aussi , petit éditeur ( Il fut d’ailleurs le 1er éditeur de Giono , à Marseille ) qui publiait une revue  » Les cahiers de l ‘artisan  » dont on peut encore trouver des exemplaires
    QUE SIGNIFIE CE REFUS D EDITION ?
    Sur amazon, je vois le titre d’un livre inconnu publié en 1939 en allemand . Mistral . Pourquoi en allemand , la langue de l ‘envahisseur pourtant ?

    Je tenais Maria Borrely pour un petit auteur , régional, mais elle fut un grand auteur qui s’est retirée du monde de l ‘édition , bien avant la déclaration après la guerre de nombreux écrivains d’écrire et d’être publiés , disant alors qu ‘après Daschau , on ne pouvait plus écrire . Elle ce fut avant . Daschau annoncé ? Qu ‘avait – elle compris ? Son silence ne mérite -t- il pas d’être éclairé ? il interroge .

    Merci aux Editions Paroles de m ‘avoir permis d’exprimer cette réflexion .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *