150ème anniversaire de la naissance d’ Alexandra David-Néel

150ème anniversaire de la naissance d’ Alexandra David-Néel

A l’occasion de 150ème anniversaire de la naissance d’Alexandra David-Néel (1868-2018), un roman inédit de ce personnage hors du commun sera publié.

Intitulé Le Grand Art, et sous-titré Journal d’une actrice, il sera publié par les éditions le Tripode, la ville de Digne-les-Bains et l’association Alexandra David-Néel.

Ce roman d’apprentissage, écrit en 1901 à la première personne du singulier, nous plonge au cœur du monde des spectacles de la Belle Époque ; et une postface de l’universitaire Samuel Thévoz permettra de replacer le roman dans son contexte historique, littéraire et biographique.

Il faudra encore un peu de patience car sa sortie est prévue pour les Journées des Grands Voyageurs, les 28-30 septembre 2018 à Digne-les-Bains.

Un roman inédit d’Alexandra David-Néel

Parmi les archives de la Maison Alexandra David-Néel, figure un roman qui n’avait pas encore fait l’objet d’une publication. Le Grand Art, rédigé en 1901, est sous-titré « Journal d’une actrice » et rattaché par l’auteur aux « Mœurs de théâtre ».

Ce roman à la première personne donne à lire les aventures relatées et commentées par la narratrice, Cécile Raynaud. Les vicissitudes, les compromissions et la réussite finale de cette actrice lyrique au sein du monde des spectacles de la Belle Époque forment la trame de ce roman d’apprentissage.

L’auteur, la future Alexandra David-Néel, a elle-même été actrice lyrique sous le nom d’Alexandra Myrial dans la dernière décennie du XIXème siècle.

Ce roman de sept cents pages manuscrites, accompagné de notes et d’une postface de l’universitaire Samuel Thévoz, portera ainsi au grand jour deux facettes injustement laissées dans l’ombre par les biographes de l’auteur, celle de la femme de théâtre et celle de la femme de lettres.

Cette édition commentée du Grand Art offrira l’occasion de rendre justice au souhait de l’auteur de voir cette œuvre publiée ; mais aussi pareille publication contribuera à enrichir, et nuancer, la vision rétrospective et souvent tronquée que les lecteurs et le public se sont faite et se font encore de ce personnage au parcours hors du commun.

Edité avec enthousiasme par la jeune maison d’édition Le Tripode créée en 2012, dont le nom rappelle les fondations sur lesquelles repose la maison d’édition – les littératures, les arts et les ovnis.

Quelques mots sur Alexandra David-Néel

Née en 1868 à Saint-Mandé, près de Paris, décédée à Digne en 1969, Alexandra David-Néel s’embarque à 23 ans pour le Sri Lanka et ne cessera dès lors de sillonner l’Asie.
Disciple du géographe Élisée Reclus, polyglotte, elle est tour à tour exploratrice, reporter et ethnologue au cours d’une longue pérégrination qui la mène de l’Inde au Tibet.

Ses observations sont recueillies dans une trilogie qui paraît de 1926 à 1933, et dont le premier volet, Voyage d’une Parisienne à Lhassa, connaît un succès mondial.

Mais son nom reste avant tout attaché à la divulgation d’un système de pensée et d’une spiritualité dont la profondeur se dérobait jusqu’alors au public occidental.
Elle consacre ainsi plusieurs écrits – introductions générales ou romans initiatiques – au bouddhisme, parmi lesquels Le bouddhisme du Bouddha et Le lama aux cinq sagesses.

Sa correspondance avec son mari, recueillie dans un Journal de voyage, restitue l’itinéraire d’une aventurière qui, au cours d’une existence centenaire, s’est imposée comme l’une des plus grandes dépositaires occidentales de la sagesse orientale.

Elle s’installera à Digne en 1928. Elle y vivra et écrira de nombreux ouvrages jusqu’à sa mort en 1969.  Marie-Madeleine Peyronnet, son assistante vivra auprès d’elle les dix dernières années de sa vie dans cette maison Samten Dzong, « résidence de la réflexion » à Digne-les-Bains.

En attendant vous pouvez…

 

Dans le jardin de la maison Alexandra David-Néel à Digne-les-Bains

Mot(s) clé(s) associé(s):

2 commentaires

  1. 6 juillet 2018

    « L’aventure est l’unique raison d’être de ma vie » écrivait Alexandra David-Néel.

    C’est ce que nous allons voir samedi 7 juillet 2018, sur l’antenne de RFI, à la rencontre de ce personnage hors du commun, qui 150 ans après sa naissance, continue de fasciner à travers le monde…

    Direction Samten dzong, maison d’Alexandra David-Neel, sa « résidence de la réflexion », reconvertie en musée où elle a trouvé refuge entre Alpes et Provence, à Digne-les-Bains

    Reportage Si Loin Si Proche – RFI : diffusé samedi 7 juillet 2018 à 13h10 TU soit 15h10 heure de Paris sur l’antenne de Radio France internationale.
    Nous sommes diffusés à travers le monde et à Paris sur 89FM. En région, nous sommes sur les bouquets de radio numérique Freebox et autres… et aussi en direct sur rfi.fr
    Notre podcast en différé est à trouver ici : http://www.rfi.fr/emission/loin-proche


  2. 26 juillet 2018

    A l’occasion du 150ème anniversaire de sa naissance, la Foire de la Lavande met Alexandra David-Neel à l’honneur. Du 22 au 26 août 2018, à Digne-les-Bains, de 10h à 20h, vous pourrez trouver :
    – un stand Alexandra David-Neel,
    – une exposition inédite,
    – des animations
    – la publication à l’occasion de cet évènement d’un livre 150 ans avec Alexandra David-Neel par Jacqueline URSCH et Nadine GOMEZ aux éditions Baroch en vente pour la 1ère fois sur la Foire
    – des séances de dédicaces du 3ème Tome de la BD « Une vie avec Alexandra David-Neel » seront également organisées avec son auteur Fred Campoy.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *